Prix International Charlemagne de la Ville d'Aix-la-Chapelle

Le PrixLa Proclamation de 1949Déclaration en l'an 1990

LA PROCLAMATION de 1949

La Ville d’Aix-la-Chapelle, jadis au cœur de l'ensemble de l’Occident, devenue par la suite ville frontière, a toujours été consciente de sa mission historique dans son vrai caractère frontalier « d'avoir à servir d'intermédiaire et de devoir surmonter les frontières ». Des liens de sang lièrent les habitants de notre ville aux populations des états voisins. Il y eut toujours, à Aix-la-Chapelle, des hommes à l’esprit supérieur et clairvoyants qui ont essayé, s’opposant en cela à tout esprit borné et à des soi-disant intérêts nationaux, de trouver les ressemblances et le caractère unificateur du monde occidental et de sa civilisation.

Après deux guerres mondiales, dans lesquelles notre position de ville frontière a eu des conséquences particulièrement néfastes, au cours desquelles les efforts sincères de plusieurs générations pour surmonter des oppositions nationales imaginaires furent vains, notre ville engloutie sous les décombres s’efforce de regagner son droit à la vie. Mais, enrichie par de terribles expériences, elle est plus que jamais prête à s’employer en faveur de l’unification de l’Occident, et à titre d’étape préalable indispensable, à défendre l’union économique.

Les progrès de l'humanité ayant toujours été dus à des personnalités de génie qui, malgré tous les obstacles, se sont entièrement consacrées à la poursuite de leur idée, il est utile et nécessaire d’attirer l’attention sur ces hommes en tant que modèles et d’encourager les autres à imiter et concrétiser leurs idées.

C’est la raison pour laquelle un certain nombre de citoyens de notre ville, liés pour toujours par leur naissance ou par l’accomplissement de leur mission, ont décidé de créer un Prix International de la Ville d’Aix-la-Chapelle, qui s’appellerait, en souvenir du grand fondateur de la civilisation occidentale, « Le Prix Charlemagne de la Ville d’Aix-la-Chapelle ».

Ce Prix sera attribué chaque année à des personnalités méritantes qui ont fait avancer l’idée de l’unification occidentale sur le plan politique, économique et culturel.

Une société a été créée, avec le concours du Maire, du directeur des Services administratifs de la Ville, de l’évêque d’Aix-la-Chapelle, du président de l’Université Technique et de huit autres représentants de la vie économique et culturelle de notre ville, société qui sera chargée des taches conjointes à l’attribution du Prix Charlemagne de la Ville d’Aix-la-Chapelle. Cette société qui parle et agit au nom de notre grande tradition historique, à laquelle elle est obligée, nommera dès 1950 un lauréat et en fera connaître le nom au public après la tenue de l’élection. Elle veut ainsi, non seulement, en guise d’avertissement, attirer l’attention sur le problème non encore résolu de l’unification européenne, mais encore tenter de montrer des voies pour trouver des solutions pratiques à cette question urgente. Ce faisant elle ne cherche pas uniquement à gagner la sympathie et la coopération des citoyens aixois mais aussi celles de l’ensemble du monde occidental.

Aix-la-Chapelle, Noël 1949

Dr. Albert Maas, Maire
M. Albert Servais, Directeur des Services administratifs de la Ville
Mgr Dr. Johannes Josef van der Velden, Evêque d’Aix-la-Chapelle
Prof. Dr. Wilhelm Müller, Président de l’Université Technique d’Aix-la-Chapelle
Dr. Kurt Pfeiffer, Commerçant
M. Hermann Heusch, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie
Dr. Franz Krauss, Professeur d’Université
M. Ludwig Kuhnen, Adjoint au Maire
Dr. Peter Mennicken, Professeur d’Université
M. Carel Nieuwenhuysen, Directeur
M. Erasmus Schlapp, Industriel du textile
Dr. Jean Louis Schrader, Président Directeur général